Niveau 1 : Boire et Manger

Niveau 1 : Boire et Manger

Sans eau, notre espérance de vie est de 3 jours, sans nourriture, elle est de 3 semaines. Ce sont nos besoins naturels les plus primaires et une grande partie ce que nous consommons est liée à l’achat de boissons et d’aliments. C’est donc un des domaines de notre vie ou l’ont dépense le plus d’argent et aussi un des plus coûteux en terme d’énergie et de pollution. Voici 5 principes qui permettent de mieux consommer au quotidien et qui à terme réduirons grandement votre budget nourriture tout en améliorant votre santé.

1 La viande :

En terme de pollution, la réduction de votre consommation de viande est le levier le plus efficace. En effet, la production industrielle de viande bovine est responsable de la majeure partie de la déforestation en Amazonie. Les parcelles obtenues après déforestation servent pour la culture de soja qui est destinée à nourrir les animaux en élevage intensif, en particulier les bœufs. Réduire la consommation de viande rouge industrielle est donc l’action dans votre quotidien qui sera le plus efficace pour lutter contre le réchauffement climatique. Les forêts régulent la température de la planète en plus de produire de l’oxygène essentiel à notre survie. De plus, manger moins de viande fera du bien à votre porte monnaie. Il est donc recommandé de manger occasionnellement de la viande bovine et d’en profiter pour en acheter de meilleur qualité. Une viande locale si possible provenant de bêtes élevés dans de bonnes conditions, dans nos pâturages. Aussi, manger trop de viande rouge peut être néfaste pour la santé.

Réaliser des plats végétariens plusieurs fois par semaine, et préférer la volaille sont des actions qui permettrons d’améliorer votre empreinte carbone, de vous faire économiser de l’argent et d’améliorer votre santé.

2 La cuisine :

Apprendre à cuisiner sois même des plats simples, est sans aucun doute la chose qui vous ferra économiser le plus d’argent sur une année ! Acheter des légumes, des conserves et des produits frais plutôt que des plats préparés peu diviser par 2 votre budget alimentaire. Sans parler des fast-food, restaurants et livraisons à domiciles. Si vous consommez régulièrement une ou plusieurs de ces alternatives, apprendre à cuisiner pourra réduire de 3 à 4 fois votre budget alimentaire. Imaginez les économies que cela représente à l’année. Pour cela, pas besoin de devenir un marmitons. Enormément de recettes simples sont disponibles sur internet et vous permettrons d’apprendre petit à petit à devenir plus autonome pour vous alimenter. Cela permet aussi de manger plus sainement, et d’éviter d’ingurgiter la farandole de matière grasse, sucre ajoutés et additifs chimiques présent dans les plats préparés. Les éléments nutritifs à manger avec modération si vous voulez rester en bonne santé et ne pas prendre de poids sont : les glucides (surtout présents dans les pattes, le riz, le pain etc..) les matières grasses (surtout les acide gras saturés), les sucres ajoutés (présents dans les fast-food, les biscuits, les pâtisseries, les viennoiseries). les bonnes graisses présentes dans le poissons et l’huile d’olive sont quant à elles plutôt conseillées.

En résumé, prendre un peu de temps pour cuisiner et choisir de bons produits vous permettra d’économiser des sommes considérables d’argents à l’année tout en étant en meilleur santé physique et mentale.

3 Les drogues :

Chacun ses vices… Les drogues en font partie. Quasiment tous les humains en consomment. Il n’y a pas que la cocaïne ou la MDMA. Bien évidement les drogues dures sont extrêmement dangereuses pour le cerveaux et représente d’énorme dépenses pour ceux qui en consomment. Bien évidement, si vous voulez devenir plus riche et en meilleur santé, elles sont à bannir de votre quotidien. Seulement, d’autres drogues plus discrètes sont tout aussi néfastes pour vos finances et votre santé. Il s’agit du Tabac, le l’Alcool, du Sucre, du Cannabis ou du Café. Toutes sont des drogues, car elles créer des dépendances et ont des effets nuisibles sur votre organisme lorsqu’elles sont consommées régulièrement et pendant une longue période. Un paquet de cigarette par semaine c’est déjà 520 euros de dépensés par an pour vous acheter un futur cancer du poumon. Une soirée alcoolisée par semaine, dans l’hypothèse ou vous dépensez 20 à 30 euros en boissons alcoolisées, c’est dépenser entre 1000 et 1500 euros par an pour griller vos neurones et potentiellement être victime d’ulcère à l’estomac d’ici quelques décennies, voir une cirrhose du foie. Ces chiffres fons réfléchir. De même pour le cannabis, mais aussi le café et le sucre. Sous forme de gâteaux et de gourmandises consommés en excès, ils vous mèneront vers un surpoids, voir du diabète.

Bien évidement tout le monde à le droit de se faire plaisir, mais savoir dire non à certaines addictions et ne pas abuser des bonnes choses est un excellent moyen d’améliorer vos finances et vote santé. De plus, le plaisir s’en trouve décuplé lorsque ces petites gâteries deviennent occasionnelles.

4 L’eau et les boissons :

Boire  est indispensable. Néanmoins il existe beaucoup de façon de s’hydrater. La meilleure pour la santé est la moins cher reste encore l’eau ! De préférence du robinet, car boire de l’eu en bouteille plastique génère une quantité faramineuse de déchets qui ne sont en réalité que peu recyclés… La plus pars du temps l’eau courante est potable dans les pays développés. De plus il est possible de la filtrer avec des carafes filtrantes ou des filtres se branchant directement sur les robinets pour améliorer sa qualité. Bien évidement, les sodas sont à évités, ils coûtent cher (comparé à l’eau) ils contiennent une énorme quantité de sucre, et des additifs chimiques. Les jus de fruits également ne sont pas spécialement recommandés. Excepté quelques bons jus d’orange l’hiver pour se redonner un peu de peps, le reste du temps, en consommer régulièrement n’est pas forcément une bonne idée. Ils sont souvent eux aussi bourrées de sucre. Il est préférable de manger des fruits que de boire des jus. Sauf si vous les préparez vous même.

5 Ou acheter sa nourriture :

Enfin, maintenant que l’on connait dans les grande lignes les aliments à privilégier et ceux à éviter, il reste encore à savoir où les acheter. Le mieux bien évidement est de pouvoir se les procurer dans des marchés ou magasins bios. Néanmoins nous n’avons pas forcement tous le temps de le faire. Il est possible de trouve de bons produits en grande surface. Même si il est toujours mieux d’acheter chez des producteurs locaux, faire un bon trie dans son cadi Carrefour ou Auchan est déjà un énorme pas en avant.  Privilégier les fruits et légumes de saisons (à l’étalage), les produits bios (qui sont désormais souvent au même prix que les produits non bios pour la plupart) et de privilégier les produits sans emballage ou avec des emballages recyclables (limiter au maximum les emballages plastiques).  Pour nous aider à faire le bons choix, des applications comme Yuka permettent de connaitre le nutriscore des produits que l’on achete en scannant leur code barre avec notre smartphone.

Enfin, bien évidement, limiter les restaurants et particulièrement les fast-food, vous permettrons de faire de grandes économies et de rester en meilleur santé. On ne va pas se mentir, en général, on ne va pas au restau pour manger une salade.

Voici le lien vers le site de Yuka :

Home

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *